top of page

Maison MBM

Lauréat du Grand Prix International Design Intérieur 16e Edition Grands Prix du Design 2023

Travaux 2020-2022

Collaborations MXMA Architecture & Design

Entrepreneur Patrick St-Onge Habitat

Crédits photos Maxime Brouillet 

 

Un manoir de style anglais nous ramène dans le temps, à l'époque où le style Tudor dominait l'Angleterre entre 1479 et 1607. Pourtant, la Maison MBM est construite en 1963 et située au centre de Montréal, sur le flanc ouest du Mont-Royal.

Les propriétaires, une famille recomposée avec 6 enfants, ont décidé de quitter la Rive-Sud de Montréal pour se rapprocher du centre-ville. Au départ, le couple voulait réaliser des petites rénovations pour moderniser les intérieurs. Cette idée a vite été abandonnée lorsqu'une inspection approfondie du bâtiment a révélé que l’immeuble se trouvait en très mauvais état. Dès lors, le couple a compris qu’il devait développer deux projets en parallèle: la rénovation de l’enveloppe de la maison et le réaménagement complet des intérieurs. Le défi était de trouver un équilibre entre le style néo-Tudor de la résidence d'origine et le look contemporain recherché. 

 

Les objectifs visés pour les intérieurs étaient les suivants : Avoir une grande pièce de vie conviviale au rez-de-chaussée, avec une salle de lecture attenante; Aménager une suite principale à l’étage ainsi que des chambres et des salles de bains pour les enfants; Organiser un loft, comme un petit appartement, dans le grenier; Restructurer le sous-sol pour y installer une salle télé et une salle de sport; Repenser la totalité de la façade arrière afin de maximiser les vues sur le paysage environnant; Optimiser l’apport de lumière naturelle afin d’offrir des espaces sains et confortables; Ouvrir le rez-de-jardin afin de créer un rapport entre l’intérieur et l’extérieur.

 

On entre maintenant dans cette vaste demeure, en traversant une première verrière.  La vue sur les espaces intérieurs au travers les volées d’escalier est splendide, raffinée.  L’intérieur de la maison au niveau RDC a été complètement décloisonné. Sur l’élévation arrière, côté sud, les ouvertures des fenêtres d’origine ont été remodelées, le tout créant un grand espace de vie fluide, ouvert et lumineux. Ce faisant, la cuisine, la salle à manger et le séjour forment un plan en ‘’L’’ dont l’orientation permet à ces pièces d’être baignées de lumière naturelle, du matin au soir. Ces espaces se déploient maintenant et conjointement autour d’une grande terrasse extérieure couverte, accessible par deux grandes portes françaises placées dans le salon et la salle à manger. À l’intérieur comme à l’extérieur, l’on peut maintenant profiter des vues sur le paysage environnant, de percées visuelles sur le fleuve Saint-Laurent et de la beauté d’un arbre centenaire dans la cour.

Les murs à caissons blanc éclatant laissent, dans un calme et une élégance exquise, toute la place à la collection d’art contemporain du couple, créant une sensibilité sophistiquée dans toute la maison.  Des meubles minimalistes et colorés ont été choisis et déposés soigneusement pour compléter l’aménagement.

 

Les modules noir profond de la cuisine, de la marque VIPP, se découpant franchement sur le marbre Gioia, ont été choisis par les clients dès le début de l’esquisse, pour leur durabilité et leur style contemporain. Le design épuré de ces modules a fut alors le point de départ de la trame narrative dans la création de l’architecture intérieure, déclinée autour d’une couleur intemporelle et de détails soigneusement étudiés. Du coté du salon, le manteau de foyer antique en Nero Marquina, acheté de l’antiquaire et soigneusement intégré au projet, ponctue l’espace d’une touche de noir, comme le fait l’escalier, la cuisine, les verrières, les fenêtres à carreaux.

Au centre de la maison l’espace du hall et de l’escalier d’origine sont lieux d’accueil pour ce nouvel escalier majestueux qui se déploie tel un ruban continu reliant visuellement en son centre 3 niveaux de la maison. Le nouvel escalier noir fluide et remarquable par son souci du détail, souligne la simplicité et l’élégance du style contemporain que les clients recherchaient. Sur le coté de celui-ci se blotti le ‘’study’’, tout de bleu vêtu, un petit monde a part pour flâner, rêvasser.

L'escalier  mène au hall de l'étage, lumineux et vaste. On peut y apercevoir la suite des maitres derrière la verrière.  Une fois cette verrière traversée, le chêne blanc souligne le calme, le passage vers la privacité de ce nouveau lieu. Sur le chemin vers la salle de bains, au travers ce couloir couleur de miel, sont dissimulées deux portes, l’une menant au walk-in à la façon d’une pièce cachée révélant ses trésors, l’autre menant à la chambre des maitres, douce et fraiche.  

 

Pour les enfants et invités, 3  chambres élégamment distinctes et deux salles de bains sont aménagées plus loin. Sur le parcours, on y découvre, au détour d’une collection d’art colorée, une volée de marches reprenant rigoureusement l’esthétique de l’escalier principal. Elle nous mènera, une fois la cloison de verre triangulaire franchie, aux combles, abritant la vaste et lumineuse suite de la benjamine.

 

Au sous-sol, que l’on devine dès l’entrée principale au travers la verrière, la lumière et la cohérence avec les étages au-dessus prédominent. Les espaces sont vastes et clairs. L’accès au jardin se fait dorénavant par quatre grandes portes françaises, placées précisément dans l’axe des ouvertures d’origines du niveau supérieur. Orientées vers le sud, ces baies laissent entrer la lumière naturelle dans tous les espaces de vie et améliorent la qualité d’un lieu autrefois très sombre et négligé. Une de ces portes a été positionnée en ligne avec l’escalier principal, permettant une vue immédiate sur les aménagements paysagers de la cour. Le plancher de béton, nouvellement coulé sur une surface abaissée de deux pieds, capte et emmagasine les rayons solaires, participe aussi au bien-être de la famille tout en améliorant le rendement énergétique du bâtiment. Salle de séjour, gym, et salle de massage s’y logent harmonieusement.